Churchill’s (1968)

Publié le par Christos A.

Les principaux courants de la musique moderne ont été façonnés en majeure partie par les USA, l’Angleterre et accessoirement l’Europe. Le cœur de la production, la médiatisation, the place to be pour les musiciens et groupes en quête de gloire a toujours été Londres, New York, Berlin etc.

Mais souvent il arrive que des partitions locales, venues de contrées lointaines rivalisent avec les plus grands albums de pop, rock, soul, hip hop, métal etc. Des pépites que les fans de musique se transmettent de bouche à oreille et qui restent underground.

Churchill’s fait partie de ceux-là, une brillante étoile psychédélique israélienne qui navigue entre la pop, le surf, la soul, le hard rock et le folklore yiddish. L’assemblage sonore est étonnant, la production digne des plus grands studios anglo-saxons. Les furieux solos de guitares, la section rythmique entrainante, la voix cosmique du chanteur, les nargilés et les bombes sont là ! En 35 minutes tout est dit en matière de psychédélisme de la fin des 60’s. On n’est pas très loin de la West Coast qui a enfanté et porté ce mouvement. Quelques milliers de km séparent la méditerranée de San Francisco mais le climat, les failles (géologiques), le soleil et la chaleur nous rapprochent. Enormément !

Publié dans Albums

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article