Gogo Penguin - La Cigale 27 Mars 2017

Publié le par Chris

Gogo Penguin - La Cigale 27 Mars 2017

  Le jazz est comparable à la (très grande) famille des mammifères, on peut inclure des baleines et des souris ... les possibilités d'expression et combinaisons d'instruments au sein des formations de jazz sont extrêmement nombreuses et variées ! Lorsqu'on écoute pour la première fois un artiste catégorisé jazz on ne sait pas trop à quoi s'attendre et c'est ce qui fait à mon avis le charme de cette musique : la surprise, l'inattendu, la nouveauté car cette musique par définition se renouvelle sans arrêt.

  Je savais à quoi m'attendre en allant voir les Gogo Penguin à la Cigale. A un trio de jeunes loups anglais à 100% rythmique: Piano, basse et batterie. Au vu de la réaction du public, c'est une combinaison gagnante. C'était bien plus que du jazz. Chaque morceau était une montée d'adrénaline, une escalade de rythmes, une pluie fine de notes qui se transformait en tornade, une course à trois qui démarrait doucement et qui finissait en sprint.

Les débats sur qui était le meilleur parmi les trois musiciens étaient nombreux à la fin du concert. C'est normal, on est toujours tentés de départager les joueurs d'un groupe de jazz, surtout lorsqu'il s'agit de groupes restreints. Chacun tranche selon ses oreilles, ses sensibilités, ses préférences instrumentales. Personnellement je les trouve aussi bons. Ils forment un parfait triangle équilatéral, une trinité qui ira très loin ...

Publié dans Live

Commenter cet article