Bohemian Rhapsody (1975)

Publié le par Chris

Bohemian Rhapsody (1975)

  Bohemian Rhapsody a fait couler beaucoup d'encre depuis 1975. Le chef d'oeuvre absolu de sa majesté la Reine. Le bébé de Freddie, le monstre à trois têtes. Une ballade, une envolée d'opéra et un feu d'artifice rock. Dans le processus créatif de Queen, il arrivait que deux morceaux soient fusionnés à leur naissance : One Vision/A kind of Magic, The Kiss/Football fight, A new life is born/Breakthru etc. Mais ils étaient toujours séparés.

  En 1975 le dieu Mercure et ses copains ont composé leur rhapsodie de six minutes en trois actes inséparables. Les conditions d'écriture aux sessions de A night at the Opera étaient très particulières. Queen avaient viré leur manager véreux et voulaient réussir à percer musicalement et financièrement parlant. Depuis 1971 ils avaient beaucoup travaillé et n'avaient pas eu de juste récompense. Et Freddie était en plein divorce avec sa copine Mary Austin et essayait d'assumer son homosexualité dans une société souvent hostile et une famille d'immigrés perses très traditionnelle.

  Bohemian Rhapsody n'est ni plus ni moins son coming-out. Les paroles ne sont pas à prendre au premier degré évidemment mais les allusions et images sont claires. Il tue son côté hétéro et fait face à sa réalité homosexuelle. Il lutte avec sa famille, son ex qui ne veulent sans doute pas le laisser prendre cette direction. Bismillah (nom de dieu), on ne te laissera pas partir! On va lutter contre cette monstruosité. Deux personnages loufoques de l'opéra, Scaramouche et Figaro l'inspirent. Normal ! Galilée aussi, ce génie qui s'était battu pour faire admettre à des esprits obtus une évidence :Que la terre était ronde. Et finalement il se lance, suit la direction de son coeur, de sa passion qui le dévora par la suite.

*************** 1er Acte - Le constat  ***************

Est-ce que c'est la vraie vie ou c'est une fantaisie ?
pris dans un glissement de terrain, pas d'échappatoire
ouvre tes yeux, regarde les cieux
je suis juste un garçon malheureux, je n'ai pas besoin de pitié
c'est la vie avec ses hauts et ses bas
De toute façon la direction du vent n'a pas vraiment d'importance pour moi.

Maman je viens de tuer un homme
j'ai posé l'arme contre sa tête
j'ai appuyé sur la gâchette et maintenant il est mort

Maman ma vie vient de commencer  
Mais maintenant j'ai tout jeté et je suis parti
Oh maman, je ne veux pas te faire pleurer
Si je ne suis pas encore rentré cette fois
Demain continue continue comme si de rien n'était

Trop tard, mon heure a sonné
J'ai des frissons dans le dos, mon corps est douloureux
Au revoir tout le monde, je dois partir
Je dois vous laisser et faire face à la verité
Oh maman, je ne veux pas mourrir
Quelques fois j'aurais aimé ne jamais avoir été né

***************  Deuxième acte - la lutte  ***************

[Je vois une petite silhouette d'un homme]
Scaramouche, Scaramouche est-ce que tu vas danser (le fandango)?
[Foudres et coups de tonnerre]
J'ai très très peur...
Galilée, Galilée, Figaro...magnifiques !
Mais je suis juste un pauvre garçon d'une famille modeste
[C'est un pauvre garçon d'une famille modeste]
Epargnez-le de cette monstruosité
[C'est la vie]
Laissez-moi partir
Au nom de Dieu, Non, on ne te laissera pas partir
Laissez-le partir !...
On ne te laissera pas partir
Laissez-moi partir !

Ma mère, ma mère laisse-moi partir
Le diable est entré dans mon corps.

 
*************** Troisième acte - La délivrance ***************

Alors comme ça tu crois que tu dois me lapider et me cracher dessus ?
Alors comme ça tu crois que tu peux m'aimer et me laisser mourrir ?
Oh bébé, tu ne peux pas me faire ça
Je dois juste sortir, Je dois juste partir d'ici.

rien n'a vraiment d'importance
tout le monde le voit
rien n'a vraiment d'importance
rien n'a vraiment d'importance pour moi.

Quelle que soit la direction du vent.

 

Publié dans Tracks

Commenter cet article