Iggy Pop – Après (2012)

Publié le par Chris

Inutile de présenter ce monstre sacré du rock, increvable, génial, excessif, théâtral, monumental. Il a été un des parrains du punk, il a fait partie dans le Berlin des années 70 d’une trinité musicale brillante avec Lou Reed et David Bowie, il a influencé des nombreuses générations de jeunes.

« Après » est une transgression. Un sacrilège pour les fans des Stooges, une normalité pour un anticonformiste. Un album surprenant de reprises de chansons françaises. Joe Dassin, Serge Gainsbourg, Edith Piaf, Georges Brassens, Henri Salvador y passent. Les Beatles aussi avec leur chanson la plus française Michèle et Harry Nilsson avec Everybody’s talkin’, rendue célèbre via la BO de Midnight Cowboy.

L’iguane a mis un costume de crooner et déroule son côté calme, jazzy. La voix est grave, chaleureuse, l’accent quasi-imperceptible. Les paroles bien connues, immortelles. Les instruments ont une présence minimale, ils se mettent sur le côté pour laisser les cordes vocales vibrer. En une demi-heure tout est dit. Très bien dit. Pour le plaisir du chanteur et nos oreilles.

Iggy Pop – Après (2012)

Publié dans Albums

Partager cet article

Repost 0